MISSION IMPOSSIBLE FALLOUT : rien n'arrête Ethan Hunt !

5.8.18

mission-impossible-fallout-tom-cruise
Quoi de mieux qu’une salle de cinéma climatisée pour échapper un peu à cette chaleur étouffante qui nous oblige à vivre enfermés en plein été sous peine de nous liquéfier en moins de cinq minutes ?

J’attendais la sortie du nouvel opus de Mission Impossible avec impatience et j'ai été ravie de retrouver à l’écran Hunt et son équipe. Luther et Benji sont toujours fidèles au poste. Je suis juste un peu déçue que Jeremy Renner alias l’agent Brandt ne soit pas de la partie, car je trouve qu’il apportait une touche d’humour très appréciable. 

Son absence n’est sûrement pas anodine puisque le ton de ce nouveau film est bien plus sombre et sérieux. La tension est à son maximum et le rythme est haletant. Les scènes d’action sont à couper le souffle et s’enchaînent sans laisser de répit à nos héros. A tel point qu’on a peur pour eux.

Fallout permet d’explorer davantage la psychologie d’Ethan Hunt. Le film laisse en effet entrevoir une nouvelle facette de sa personnalité : ses failles, les doutes et les regrets qu’il peut avoir.

J’ai également aimé le fait qu’il y ait une continuité avec le dernier film, on retrouve le grand méchant Solomon Lane et son organisation terroriste, ainsi que la jolie et impressionnante Ilsa Faust.

Alors oui, certains éléments de l’intrigue sont vraiment trop simples à deviner (surtout si tu es un habitué de la saga) mais malgré tout, au bout du 6ème film, et même en connaissant les méthodes « Mission Impossible », ils arrivent encore parfois à nous surprendre !

Bien sûr, il y a The moment du film complètement improbable. La scène d’action un peu too much où Tom Cruise s’en sort vainqueur toujours moins une, un peu à la mode « Je suis Chuck Norris » (What else ?) qui me fait malheureusement un peu décrocher.

Mais si, souviens-toi dans les précédents épisodes quand :
-   Il escalade une montagne à mains nues et sans filet pendant ses vacances
-   Il se retrouve accroché à l’extérieur d’un avion qui décolle
- Il escalade une immense tour en verre avec des gants spéciaux (qui dysfonctionnent évidemment sinon ce ne serait pas drôle) (j’ai les mains moites rien que d'en parler) (Ah non c’est juste la canicule)

Manque de bol, il s’agit ici de la scène finale et je trouve que ça gâche un peu… si tu vas voir le film tu comprendras de quelle scène je parle.

Malgré ce petit bémol, j’ai passé un très bon moment. L’intrigue est prenante même si extrêmement classique, et tout s’enchaîne tellement qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer !

Alors si tu as envie de passer 2h30 au frais, je te le conseille sans hésiter =)

N’hésite pas à me laisser un commentaire pour me dire si tu as aimé le film (ou pas !)

Commentaires :