Et tu trouveras le trésor qui dort en toi

3.6.18


J’ai découvert Laurent Gounelle il y a déjà quelques années, en lisant Les Dieux voyagent toujours incognito. Ça a été une révélation ! J’ai vraiment adoré ce livre qui, sans être moralisateur, permet de façon simple et ludique d’apprendre sur soi et de se libérer de ses peurs, de ses croyances.

J’ai lu ses autres romans qui sont très bien mais je n’ai pas accroché autant qu’avec le premier. Jusqu’à ma lecture de Et tu trouveras le trésor qui dort en toi.


Dans ce tout dernier roman, Laurent Gounelle met en scène Alice, une jeune femme qui travaille dans la communication et qui va aider son ami d’enfance devenu prêtre, à faire grandir le nombre de ses fidèles.

Aussi improbable que cela puisse sembler au premier abord, l’auteur établit un lien entre religion et développement personnel. Alice décortique, analyse les évangiles et les compare aux autres religions pour essayer d’y trouver un sens et c’est très intéressant. En partant du point de vue d’une personne athée, on décode un par un les préceptes imagés de la Bible, le sens caché des paraboles. J’ai fait ma communion, je suis croyante mais malgré cela, je n’ai jamais pris au pied de la lettre tout ce qui est écrit dans la Bible. Je suis ouverte d’esprit et consciente que ce qui fait les religions d’aujourd’hui a d'abord été rapporté, interprété, répété, traduit… (et j’ai été fascinée par les théories présentes dans le roman Da Vinci Code).

En croisant les grands préceptes de différentes religion à travers le prisme du développement personnel, l’auteur aborde toutes ces choses qui nous empêchent d’être nous-mêmes, et surtout de nous élever vers quelque chose de plus grand que nos petits soucis quotidiens. L’égo, l’attachement aux choses matérielles, le manque de confiance en soi, le besoin de reconnaissance, d’épater la galerie…

Ce que j’aime dans les livres de Laurent Gounelle c’est qu’il parvient à amener ses idées grâce à une histoire romancée, donc c’est beaucoup plus accessible que dans un livre de développement personnel au sens strict du terme. Ce qui ne veut pas dire que c’est un roman « léger » bien au contraire. C’est extrêmement bien documenté, l’argumentation est appuyée par des recherches et analyses théologiques, et scientifiques.

On s’identifie facilement aux personnages et à travers eux, on suit le même chemin initiatique pour intégrer les notions de mental, d’égo, de conscience. Ces grandes idées abstraites sont illustrées par des exemples simples et concrets que l’on peut tous rencontrer à  un moment ou à un autre. En prenant les situations à contre-pied et par l’exagération, l’auteur amène à la prise de conscience de nos croyances ridicules et limitantes pour nous en libérer.

Par certaines idées cela m’a fait penser au livre « Le pouvoir du moment présent » d’Eckart Tolle, qui traite justement de l’importance de se libérer de l’égo, du mental, pour vivre mieux. 

Est-ce que tu l’as lu toi aussi ? Qu’en as-tu pensé ?


Commentaires :