Chronique Ciné : Tout le monde debout

29.4.18

Le ciné je peux rester des mois sans y aller et ensuite enchaîner les séances en un rien de temps (j’y peux rien si les films que j’ai envie de voir sortent tous en même temps). Et c’est ce qui est arrivé récemment : après La ch’tite famille je viens te donner mon avis sur Tout le monde debout  !

Chronique Ciné Tout le monde debout - Franck Dubosc - videtonsacsimone.com

Au départ, Franck Dubosc, je n’étais pas hyper fan. Je trouvais son personnage du dragueur beauf et relou un peu lassant (et puis la danse des tongs ça va bien 5 minutes). Puis grâce à certaines interviews et émissions, j’ai réalisé que derrière le masque de l’humoriste un peu lourd, il y avait un homme simple, sensible, drôle. Et j’ai commencé à le voir différemment…

On le retrouve ici pour son premier film en tant que réalisateur et pour moi c’est une vraie réussite ! Cette comédie jongle avec un parfait équilibre de moments très drôles (cette fois-ci j’ai ri du début à la fin et la salle aussi) et émouvants. Elle parvient à traiter le handicap tout en finesse et en subtilité, avec une touche d’humour qui permet de dédramatiser la situation. Le film aborde des questions telles que le regard des autres, la solitude, la capacité à rebondir, la différence, les relations amoureuses (malgré la différence) sans tomber dans le pathos ou la caricature.

Ce qui est très réussi, c’est que l’évolution du personnage joué par Franck Dubosc, dragueur mythomane compulsif plongé dans le monde du handicap pour séduire une femme, permet de mettre en évidence certains comportements maladroits que l’on pourrait nous-même avoir à l’égard de personnes en situation de handicap. Et change notre façon de les considérer : tout comme lui, on réapprend à voir la femme, la personne avant tout !

C'est un film qui est beau à la fois par son sujet, la manière dont il est traité, mais aussi visuellement. On a droit à des scènes très fortes comme lors du match de tennis, du solo de violon, ou bien celle du repas dans la piscine qui est sublime !

Pour finir, un petit mot sur Alexandra Lamy que j’aime beaucoup comme actrice depuis qu’elle ne joue plus la blonde cul-cul dans un gars une fille. Je trouve qu’elle s’est révélée, autant dans les drames que dans la comédie. Elle incarne ses personnages de façon touchante, authentique, c’est bluffant !

Et toi, tu l’as vu ? Qu’en as-tu pensé ?

Commentaires :