Simone se met à la couture

21.2.18


Simone se met à la couture Comme le tricot il y a quelques années, c’est devenu le truc à la mode. Si vous me suivez sur Instagram (comment ça non ?!) vous le savez déjà, moi aussi j’ai succombé : je me mets à la couture. Je vous explique le pourquoi du comment.


Depuis que je suis petite, j’ai toujours aimé les activités créatives, manuelles. Un peu touche à tout, j’ai essayé beaucoup de choses. Dessin, peinture, créations en perles, tissage de bracelets en perle, pyrogravure, canevas… Puis un jour on m’a offert un kit de point de croix. Je ne connaissais pas du tout mais ça a été une révélation ! un peu plus complexe que le canevas, plus fin… je ne me suis plus arrêtée.



Ensuite, ma maman m’a appris à tricoter très jeune, mais à part quelques tentatives, je n’ai pas persévéré. Les diminutions, points ajourés et torsades me semblent encore bien trop compliqués. Par contre, j’ai toujours aimé les réalisations au crochet et j’ai donc voulu apprendre également. Seulement, ma "prof" étant droitière, je n’ai jamais réussi à mettre en pratique ses explications et reproduire les gestes. Grâce à la magie d’internet et à des tutos géniaux spécial gaucher, je viens de réparer cela cet hiver =)

Pull au crochet en cours de réalisation
Pull en cours de réalisation

cale porte couture J’ai eu envie d’aller plus loin en m’intéressant à la couture. Je pense qu’avec une grand-mère couturière, une autre qui faisait beaucoup de travaux d’aiguilles (napperons, châles, couvertures) et ma maman qui sait aussi se débrouiller avec sa machine à coudre (rideaux, coussins…) c’était un peu une évidence ! J’aime tellement ça que je me demande même pourquoi je ne m’y suis pas mise plus tôt. (La peur de ne pas réussir sans doute…)

J’ai commencé par me familiariser avec la machine, avec quelques essais sur du papier avec des formes géométriques, puis des chutes de tissus. J’ai réalisé un petit berlingot à la lavande, puis quelques objets cadeaux pour noël, et enfin je souhaitais réaliser un fond en tissu pour mon support range PQ en osier (#instantglamour) Je vous fait grâce de la photo ;)

Et voilà comment le virus couture m’a contaminée ! De fil en aiguille (ahem) ma famille n’arrête plus de me passer commande : un cale-porte pour ma maman, des snoods pour ma sœur…  et surtout l’envie m’est venue de me mettre à coudre des vêtements ! J’ai donc investi dans ma petite machine d’amour. D’ailleurs dîtes-moi si ça vous intéresse que je vous la présente dans un prochain article.

Machine à coudre
L'heureuse élue !

Une commande de tissu plus tard et hop, il n’y a plus qu’à !



Commentaires :