MIEUX CONSOMMER POUR VIVRE MIEUX

11.12.17

#1  Les produits de beauté

shopping-mieux-consommer-videtonsacsimone
Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de ma démarche vers le « mieux-être ». Le mieux-vivre. Je ne sais pas exactement comment appeler cela. Ce que je sais en tout cas c’est que je n’aime ni les philosophies de vie extrêmes, radicales, ni les étiquettes toute faites, les cases bien définies. Je n’aime pas non plus les « programmes », les notices faites par des pseudos experts qui nous disent comment faire telle ou telle chose. Manger, ranger, acheter, penser… vivre en fait.

Ce que je peux vous dire en revanche c’est que tout en recherchant l’équilibre, le juste milieu en permanence, je pioche ici et là quelques idées et j’avance à mon rythme en transformant peu à peu ma façon de vivre. En modifiant mes habitudes, pour mieux consommer, mieux vivre, ou en tout cas vivre en harmonie avec mes valeurs et mes principes, mes envies et besoins.


Et tout cela a débuté dans ma salle de bain.

Quand le corps s’exprime à nos dépens

Depuis que je suis petite, j’ai toujours été « embêtée » par des petits problèmes de peau. Eczéma, dermite séborréhique sur le cuir chevelu, dyshidrose, acné, microkystes… (#instantglamour) Bien sûr le stress joue énormément là-dedans, même si je n’ai pas l’air du tout stressée, et que même moi je n’ai pas l’impression de l’être. C’est comme si mon corps me le faisait comprendre.

honte-problemes-peau-videtonsacsimoneApparemment j’ai eu du mal à capter le message parce que la dernière chose qu’il a trouvé, c’était de s’attaquer à mon visage. J’ai eu les lèvres complètement desséchées, desquamées. C’était vraiment l’horreur. Des plaques sur tout le pourtour de la bouche… et ça a duré plusieurs années. Impossible de m’en défaire. Même si parfois ça s’atténuait, ça revenait puissance 10. J’avais mal. Douleur et tiraillements, sensation désagréable de ne pouvoir ouvrir la bouche m’empêchaient de penser à autre chose. J’avais honte. Je n’osais plus sortir à part le minimum vital (donc pour le boulot) J’ai parfois annulé des sorties tellement j’étais mal de sortir dans cet état.


Mais qu’on ne l’écoute pas…

J’ai tout essayé, huile d’amande douce, beurre de cacao sur les lèvres de toutes les marques… Je ne m’en sortais pas donc je suis allée voir une dermato.

Son diagnostic : c’est psychologique. Je me pince les lèvres en permanence comme si je m’empêchais de laisser sortir certaines choses. (euuh elle est psy ou dermato ?!)

Sa prescription : faire une activité pour se changer les idées du boulot et un tas de crèmes.

J’ai donc foncé à la pharmacie et la note a été salée. Rien de remboursé. Bah oui c’est bien connu, la dermatologie, ce n’est pas considéré comme du soin. Du médical. Bref contrairement à ce qu’en pense la sécurité sociale, c’est pour ma santé, (sans compter les conséquences sur mon bien-être et ma vie sociale) donc je paie. Après tout ces crèmes il me les faut si je veux me débarrasser de ces lèvres affreuses.
creme-mains-videtonsacsimone
Armée de mon eau micellaire et de mes crèmes magiques je me suis donc appliquée à me tartiner le visage. Au bout du troisième tube épuisé, il a fallu me faire une raison : non, cette crème ne me rendrait pas mes lèvres d’avant. Je suis donc retournée désespérée à la pharmacie pour leur demander LE produit miracle qui me sauverait. Et là, la vendeuse pleine de bonne volonté me propose… le même produit. Vous auriez-vu sa tête quand je luis ai démonté ses arguments de ventes par un « merci mais ça fait le troisième tube que je vide et vous voyez le résultat… » alors elle m’a sorti Cicalfate d’Avène. Ok va pour ça...

Au début j’ai vu une amélioration mais… tout est revenu. Comme si ma peau s’habituait à ce que je lui appliquais et trouvait une parade. S’adapter pour continuer à faire passer son message tant que je ne l’aurais pas écouté.

 

Revenir à une solution saine

J’en ai eu plus que marre d’appliquer des produits qui coûtent une blinde et font plus de mal que de bien, donc j’ai commencé à chercher une solution naturelle. C’est là que je suis tombée sur le site d’Oléassence, qui explique que le fait d’appliquer des baumes à lèvres (chose que je faisais quotidiennement à l’époque) aggrave la sécheresse puisque la peau n’est plus habituée à retenir l’hydratation seule, à travailler sans cette couche de protection artificielle. On ne peut donc plus se passer de ces baumes sans lesquels la peau tiraille, se dessèche et devient inconfortable, et on en applique toutes les 2 heures ce qui amplifie le problème. Bref, le cercle vicieux s’est refermé sur nous…
huile-beauté-produits-bio-sain-videtonsacsimone
J’ai suivi les conseils de ce site (tenu par une pharmacienne spécialisée dans les produits naturels et qui ne poussait pas à l’achat de produits) et j’ai jeté tous mes baumes à lèvres. Je n’ai plus rien appliqué du tout. Pour laisser la peau se régénérer seule, naturellement. Et qu’elle réapprenne à « fonctionner », à exister et assurer ses fonctions de barrière contre le monde extérieur, SANS assistance de produits synthétiques. Ça a été très long, et douloureux. Mais la seule chose que je me permettais de faire c’était de brumiser de l’eau d’Evian pour apaiser un peu les tiraillements et démangeaisons horribles (j’en ai usé des brumisateurs) c’était tellement inconfortable que je ne parvenais pas à penser à autre chose. Mais j’en suis venu à bout. Et je n’ai plus jamais été embêtée par ce problème (je touche du bois pour que ça dure)


Attention, je ne suis pas en train de dire qu’il ne faut pas aller chez le dermatologue ou arrêter de suivre ses prescriptions ! Je vais d’ailleurs moi-même prendre rdv bientôt pour un contrôle de grains de beauté (hyper important !) (mais j’avoue, je vais changer de spécialiste ^^) Je dis juste que pour moi, dans ce cas précis ça n’a pas fonctionné.


baume-levres-videtonsacsimone
Les baumes à lèvres ont été ajoutés récemment à la longue liste de produits cosmétiques contenants des « ingrédients indésirables ». Perturbateurs endocriniens, huiles minérales cancérogènes…. Je vous laisse prendre connaissance du cocktail de substances nocives que l’on étale sur nos lèvres quotidiennement (et même plusieurs fois par jours) et qui entrent directement dans notre organisme par la grande porte comme si on leur déballait le tapis rouge ! Ce qui me met le plus en rage c’est que les marques directement incriminées sont malheureusement réputées pour être bonnes pour la peau. En plus d’être chères, non remboursées et prescrites par les dermatologues ! (en tout cas la dernière que j’ai consultée) Encore une histoire de gros sous, où nous sommes les pigeons, qu’on empoisonne ouvertement pour s’enrichir.

Vers les produits naturels

J’ai appris également au cours de mes recherches, l’importance d’appliquer un hydrolat après s’être lavé le visage, pour compenser l’agression de l’eau calcaire afin de respecter le PH de la peau et empêcher qu’elle ne s’assèche.

produits-bio-aromazone-routine-soin-videtonsacsimoneJ’ai donc transformé ma routine peu à peu, J’ai découvert par la suite le layering et le site Aroma-zone (grâce aux blogs d’ailleurs !). J’ai complètement revu ma façon de me démaquiller en adaptant cette méthode qui évolue selon mes besoins et envies : huile végétale pour me démaquiller, nettoyage au savon bio, hydrolat ou brume d’eau, gel d’aloé vera, re-huile végétale et parfois une touche d’huile essentielle de lavande et/ou de tea tree si un bouton ose pointer le bout de son nez. J’ai testé plusieurs huiles et hydrolats et j’ai trouvé mon bonheur avec l’huile végétale de noisette (hum cette odeur je ne peux plus m’en passer !) et l’hydrolat de bambou.

Au fur et à mesure de mon cheminement, j’ai voulu être davantage cohérente dans ma démarche vers les produits naturels et bio. J’ai donc poursuivi ma réflexion de cette manière :

  • Quel est l’intérêt de prendre soin de ta peau avec des produits sains, si tu lui appliques un fond de teint bourré de produits nocifs, qui bouche les pores et l’empêche de respirer toute la journée ? Hop on passe à la BB crème bio !

  • Et ces shampoings de supermarché, qui promettent des cheveux brillants, volumineux… tout ça à quel prix ? quel est l’intérêt si il faut les laver tous les 2 jours (et qu’au 2eme jour ils ont déjà l’air de regraisser) Hop bonjour les shampoings bio et les cheveux beaucoup plus beau (et qu’on lave seulement 1 voire 2 fois par semaine ! oui oui ! je n’y aurais jamais cru)

  • Et le gel douche, c’est pareil ! adieu les rougeurs et irritations, la peau de croco à la sortie de la douche… et bienvenue au gel douche bio qui fait la peau douce et ne l’agresse pas.

  • Je cherchais un gommage et je ne voulais pas acheter n’importe quoi. J’ai tout de suite pensé au marc de café, que j’avais déjà utilisé auparavant mais davantage pour ses vertus anti-cellulite. Néanmoins à l’époque je l’appliquais comme ça bêtement et les souvenirs n’étaient pas des plus agréables. Et récemment je suis tombée sur la recette de Peau-Neuve. L’association de l’huile d’olive et du miel laisse la peau toute douce et veloutée… un vrai bonheur ! Et ce sont des produits qu’on a toutes dans notre cuisine.
 
soins-beauté-bio-naturel-videtonsacsimone

Prochaine étape, le mascara, le dentifrice et le déodorant. C’est décidé, je ne veux plus aucun produit nocif dans ma salle de bain, je les remplace tous progressivement par des produits plus sains !


Et vous, quels produits utilisez-vous ?
VideTonSacSimone

Commentaires :