dimanche 30 juillet 2017

Entre Kiko et moi, c'est fini !


Et pourtant c’était devenu mon fournisseur officiel de maquillage…

On ne présente plus cette enseigne qui a su nous séduire par ses prix attractifs (mais pas pour la composition de ces produits, nous y reviendrons)

J'avoue que je ne m'y rendais pas trop souvent, parce qu'à chaque fois on se laisse séduire facilement par des produits dont on n'a absolument pas besoin, mais la couleur est trooop jolie, ça fera bien sur mes ongles ! Et puis pour le prix pourquoi se priver ?... (les bonnes raisons sont nombreuses) et hop quelques secondes plus tard on passe à la caisse avec un nouveau vernis qui viendra compléter notre collection (alors que j'en mets très peu…ahem) 

Oui mais…
Kiko a frappé fort au niveau stratégie commerciale.

1)      Faire des promotions de ouf pour attirer le client

2)     Former les vendeuses aux techniques de ventes dignes d'un commercial en assurance
 

Je vous explique.


J'avais reçu un mail annonçant une promo sur les mascaras, donc je me rends en boutique avec une amie. Je n'avais besoin que de ça, et le mascara étant à 7 euros, je décide d'en prendre 2, pour le prix d'un ça vaut le coup. J'ajoute un vernis (qu'est-ce que je vous disais ? ^^).

Mon amie sort de la boutique pour répondre à un appel et je fais donc un petit tour pour regarder les nouveautés en l'attendant. J'aurais mieux fait de payer mes articles et l'attendre à l'extérieur de la boutique.

Sauf que je ne l'ai pas fait.

Une vendeuse s'approche de moi et entame la conversation :

-       Bonjour Madame, je peux vous aider ? vous cherchez quelque chose de particulier ?
-        Non, merci, j'ai trouvé ce que je voulais.
-       Ah je vois que vous avez pris un vernis de la nouvelle collection, vous savez que si vous en prenez un deuxième vous avez droit à un bracelet offert.
-        Non merci.
-        Vous êtes sûre, il y a de très belles couleurs !


Là, tu ne sais pas ce qui te prend mais tu choisis un 2ème vernis et hop tu prends le petit bracelet (qui soit dit en passant est moche comme tout et que je ne mettrais jamais)

Le merveilleux bracelet en question


La vendeuse a dû prendre ça pour un signe de ma réceptivité parce qu'elle a poursuivi :


 -          Vous souhaitez que je vous maquille en attendant votre amie ?
-        Ah bah oui pourquoi pas, mais que ça reste léger surtout, je ne voudrais pas ressembler à un clown (comme toi)…

Et c'est à cet instant précis que ça dérape :

-      Ne vous inquiétez pas regardez, c'est une base qui floute les imperfections, c'est parfait pour vous !
-         (euh merci je ne sais pas comment je dois le prendre)
-         Vous n'êtes pas maquillée là, vous ne vous maquillez pas du tout ?
-         (euh bah si si, là je suis maquillée, mais très léger, parce que ça me suffit)
-       C'est dommage regardez, avec une base et un peu de poudre bronzante très léger, ça vous donne bonne mine regardez comme c'est joli et naturel, me dit-elle en me tendant un miroir
-          Ah oui c'est vrai, c'est pas mal (Tu parles on voit rien du tout, on est même pas à la lumière du jour !)Mais ça risque pas de boucher les pores et de créer encore plus d’imperfections ?
-          Pas du tout ! (si tu ne crois pas celle-là, je t'en raconterai une autre) Regardez, c'est ça que je vous ai mis, vous la prenez ? La base, et la poudre c'est celle-ci. (et hop les produits tombent dans le panier comme par magie…) Vous avez quoi comme pinceau pour appliquer la poudre ?
-          Oh ça, ça va, j'ai un gros pinceau que j'ai acheté ici, j'ai ce qu'il faut (oui oui, j'ai toujours l'espoir de la rembarrer avec mes réponses, mais c’est qu’elle est tenace)
-          Ah oui mais attention, il faut un pinceau avec les poils bien denses et bien serrés sinon on verra rien du tout, ça va pas marcher
-          (euh bah le but c'est pas de ne pas voir justement, pour que ça fasse NA-TU-REL ??)Non mais je verrais une autre fois, je vais voir comme ça déjà
-          Ah oui mais si vous prenez tout aujourd'hui, vous avez droit à 10% sur le total de vos achats (punaise elle ne lâche pas l'affaire)
-          Oui enfin vous êtes gentille, vous faîtes votre boulot de vendeuse, mais moi mon porte-monnaie il n'est pas extensible hein. Il est à combien votre pinceau ? (je reprends enfin petit à petit mes esprits)
-          16,90 euros
-          Ah ouais quand même, bah non merci alors on va faire sans.
 
C'est là qu'on passe en caisse et qu'elle m'annonce le plus joyeusement du monde : "Ça fera 58.90 euros s'il vous plait"

Et là ça m'a réveillé d'un coup !
Quoi ?! 60 euros pour du maquillage ?! Alors que je venais pour un mascara à 3.90 ?
Du coup je lui ai laissé tous les produits qu'elle m'avait incité à acheter et je n'ai pris que ce dont j'avais besoin.

Je suis sortie de là choquée, perturbée. Je m'en voulais de m'être laissée avoir. Je suis quelqu'un qui ne se laisse jamais "harponner" par les vendeurs et qui arrive très facilement à s'en défaire quand ils s'insistent. J'ai cru pouvoir la repousser avec mes réponses mais en fait elle s'en servait contre moi. Elle a su appuyer là où ça fait mal, sortir les arguments qui te font douter de toi : imperfections de peau, recherche du teint zéro défaut… Tu te dis « wouah j’ai trouvé LE produit miracle que je cherchais depuis tout ce temps… » alors que bien évidement c’est pas le cas.
On a toutes des imperfections, des rougeurs, des pores dilatés.
C'est pas pour autant qu'on a toutes envie de se tartiner la tronche de cosmétiques pas naturels du tout et mauvais. (C'est ça que j'aurais dû lui répondre, en plus de "je vous ai dit non, c'est non. Je n'ai pas besoin de vos produits, allez voir ailleurs si j'y suis !")
 

Alors quoi, elles sont formées à la vente forcée maintenant les vendeuses chez Kiko ? Avant c'était bien, elles étaient souriantes, agréables, te conseillait sans forcément pousser à la vente (immédiate et cumulée !)
Je trouve ces méthodes vraiment abjectes. Surtout qu'encore à la caisse elle essayait de me vendre un autre mascara (le meilleur qu'ils n'aient jamais eu, beaucoup plus efficace que l'autre pour le même prix…) ça a été la goutte d'eau ! Et mon amie m'a expliqué qu'une autre vendeuse lui avait tenu le même argumentaire sur ce fameux mascara révolutionnaire.

Encore un peu et si je ne l’arrêtais pas, elle me faisait acheter l’intégralité du magasin. J'ai failli dépenser le triple de ce que j'avais prévu, pour des produits bourrés d'ingrédients nocifs. Déjà que je suis en train de regarder de plus en plus du côté des cosmétiques bio, pour ne plus appliquer n'importe quoi sur ma peau, et bien là ça a fini de me convaincre.

Ça m'a servi de leçon, la prochaine fois je serai encore plus désagréable avec ce genre de vendeur/ses insistant(e)s.

Est-ce que vous aussi, vous avez déjà eu affaire à ce genre de vendeurs/ses, chez Kiko ou ailleurs ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !